Accueil [fr] | [fr] | [fr]
L'univers de l'Espace
Reine de Saba













Les franciscains à Alep : expo et livres exceptionnels


بمناسبة مرور 800 عام على تأسيس الرهبنة الفرنسيسكانية برعاية نيافة المطران جوزيف نازَّارو مطران اللاتين في سوريا يتشرف الآباء الفرنسيسكان في حلب بدعوتكم لحضور افتتاح معرض الباحثين

حسين عصمت المدرّس و أوليفية سالمون

الفرانسيسكان في حلب

وذلك يوم االأربعاء 14 نيسان 2010 الساعة السابعة مساءً في صالة كنيسة اللاتين في العزيزية بحلب ويستمر المعرض لغاية يوم الثلاثاء 20 نيسان 2010 (ضمناً) من الساعة 10.30 صباحاً وحتى13,00 ومن 18,00 وحتى 21,30 مساءً

الدعوة عامة

À l’occasion des 800 ans de l’ordre des franciscains, sous le patronage de Monseigneur Giuseppe Nazzaro, Évêque des latins en Syrie, les pères franciscains à Alep ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition de Hussein I. El-Mudarris et Olivier Salmon Les Franciscains à Alep

Le mercredi 14 avril 2010 à 19h dans la salle de l’église latine de Aziziyeh à Alep. L’exposition durera jusqu’au mardi 20 avril inclus, ouverte de 10h30 à 13h et de 18h à 21h30. Entrée libre

تحتفل الرهبنة الفرانسيسكانيّة التي أسّسها القديس فرانسيس الأسّيزي بمرور 800 عام على تأسيسها، وبهذه المناسبة نسلّطُ في هذا المعرض الضوء على أهميّة وجود الرهبان الفرانسيسكان وعلى نشاطاتهم في الأراضي المقدّسة ومدينة حلب من خلال الوثائق والكتب والصور القديمة، إذ نعرض صوراً وثائقية لعمائرهم الدينيّة والتعليمية في مدينة حلب وفي فلسطين حيث أنّهم كانوا ولا زالوا يتناوبون الخدمة فيها وبالأخص في كنيسة القبر المقدّس (القيامة) في القدس الشريف وكنيسة المهد في بيت لحم. تشهد هذه الوثائق على قدم وجود الرهبان الفرانسيسكان في الشرق وعلى سموّ علمومهم وأعمالهم في مجال تربية وتعليم الأجيال حيث كان دير ومدرسة الأرض المقدّسة ـ الشيباني في حي الجلّوم بحلب رمزاً لتلك المؤسّسات الروحية والتربوية منذ عام 1859 . نقدم عميق شكرنا لجميع الآباء الفرانسيسكان في دير اللاتين بحلب وعلى رأسهم رئيس الدير الأب جورج أبو خازن والأب العالم باسكال كاستيللانا والأب رامي بتراكي وكذلك نقدم خالص شكرنا للسيد بلانشار حلّاق ولجميع العاملين في مؤسسة فنون حلب على جهودهم الكبيرة ومساهمتهم في انجاح هذا المعرض وهذه الاحتفالية.

L’ordre fondé par saint François d’Assise fête ses 800 ans, l’occasion de mettre en lumière la présence et l’activité des franciscains en Terre sainte et à Alep, à travers photos, livres et documents anciens. Seront ainsi exposées des photographies de leurs édifices religieux et scolaires à Alep ainsi que des lieux saints de Palestine dont ils assument conjointement la charge, notamment le Saint-Sépulcre à Jérusalem et l’église de la Nativité à Bethléem. Des documents viendront attester l’ancienneté de leur présence en Orient, et montrer leur œuvre d’érudition ainsi que leur travail d’éducation dont l’école Shibânî fut le symbole à Alep à partir de 1859. Nos plus vifs remerciements vont aux pères Georges Abou Khazen, Pascal Castellana, Rami Petraki et à tous les religieux franciscains à Alep, ainsi qu’à Blanchar Hallak et à l’institution culturelle Aleppoart pour avoir permis cette exposition. Les derniers livres de Hussein I. El-Mudarris et Olivier Salmon, dans lesquels sont évoqués les franciscains et l’école Shibânî, seront également dédicacés : Alep sous le consulat de Henri Guys (1838-1847) et Mémoire sur la Syrie ou promenades d’un ingénieur géographe à Alep (1831-1832).

Deux livres remarquables : 1 - Titre : Mémoire sur la Syrie ou Promenades d’un ingénieur géographe à Alep (1831-1832) Auteur : Camille Callier (1804-1889) Editeurs scientifiques : Hussein I. El-Mudarris & Olivier Salmon Préface par Thierry Boissière Editeur : Aleppo Art & Ray Publishing and Science Publication : mars 2010 Format : 17 x 24 cm, cartonnage, 207 pages, 106 illustrations noir et blanc Prix : 28 euros

Dans ce manuscrit inédit, Camille Callier rend compte de ses séjours à Alep en 1831 et en 1832. Présenté sous la forme originale de promenades, le texte est une invitation à découvrir ou redécouvrir la ville et ses alentours, à travers des itinéraires susceptibles de servir de guide au touriste contemporain. L’approche de Camille Callier pour comprendre la culture syrienne est tout aussi moderne : « Dans ce pays tout de poésie c’est souvent par ce côté-là qu’il faut voir les choses pour en apprécier l’action sur l’esprit des Orientaux, car c’est presque toujours à ce point de vue qu’ils se placent eux-mêmes. Ne sait-on pas que la poésie est fille de l’Orient ? C’est donc à elle de nous faire les honneurs du pays et de nous en expliquer ce qui nous paraît mystérieux. » Il succombe ainsi au charme inexprimable des chants des muezzins, se laisse envoûté par les vapeurs de moka, la musique des norias et le parfum du narguilé, et s’émerveille de la beauté de la ville au soleil couchant. Rien d’étonnant que ce soldat-écrivain fut choisi par le gouvernement français en 1839 pour porter la paix entre Égyptiens et Ottomans : « l’anthropologie poétique » comme remède à la guerre, une idée à méditer…

Le livre est disponible en Syrie à partir d’avril 2010. Pour la France et l’Europe, il faudra attendre encore quelques mois....

2 - Titre : Alep sous le consulat de Henri Guys (1838-1847) Auteur : Henri Guys (1787-1878) Editeurs scientifiques : Hussein I. El-Mudarris & Olivier Salmon Préface par Dr. Antoine Courban Editeur : Aleppo Art & Ray Publishing and Science Publication : décembre 2009 Format : 17 x 24 cm, cartonnage, 351 pages, 51 illustrations noir et blanc Prix : 33,50 euros Henri Guys (1787-1878) est consul à Alep de 1838 à 1847. Deux ouvrages naîtront de ce long séjour : Statistique du pachalik d’Alep et Un derviche algérien en Syrie. Si le premier se veut un tableau fidèle d’Alep et de sa région, le second se présente sous la forme originale d’une étude de mœurs écrite par un derviche algérien exilé en Syrie et dont le manuscrit aurait été confié à Henri Guys. Celui-ci se dissimule ainsi derrière la figure du célèbre émir Abd el-Kader pour régler ses comptes avec les Alépins, quelle que soit leur religion. Dans l’Esquisse de l’état politique et commercial de la Syrie que le consul de France publie par la suite, le peuple syrien est présenté comme « foncièrement bon, honnête et juste ; mais comme dans les autres pays aussi, il ne faut pas attenter à ses droits, le violenter, surtout le blesser dans ses principes religieux, ses mœurs, même ses préjugés ». Or c’est précisément ce à quoi s’attache Henri Guys par l’intermédiaire du derviche dont les anecdotes savoureuses cachent mal la violence verbale et les propos blessants, à l’opposé de l’esprit tolérant et humaniste du véritable émir Abd el-Kader. La réédition de ces textes, agrémentée d’une riche iconographie, n’offre pas seulement une source remarquable pour l’histoire d’Alep mais aussi un exemple intéressant de voyageur aveuglé par ses préjugés, exemple qu’il est bon de garder à l’esprit pour en éviter les travers…

Toute autre info : http://www.aleppoart.com/Livres.html


www.aleppoart.com

Espace BEL' de Saba - 30 rue Pradier - 75019 Paris - Tél / Fax : 01 43 57 93 92 - Contact