Accueil [fr] | [fr] | [fr]
L'univers de l'Espace
Reine de Saba











KRISS de France-Inter est dans son ciel

Hommage à cette amie...


KRISS... le 19 novembre 2009 Nos commentaires, ceux d’amis, les siens, et des extraits de France Inter

Kriss : le 19 novembre "hier vers 13 h, l’annonce au personnel de France-Inter de la mort de Kriss", émission de ce matin du 20 novembre à 9h10 (7-10) et bons propos par Vincent Joss, et dimanche dans son émission Crumble. En ce qui me concerne, je n’oublierai jamais Kriss, qui m’avait invité à deux reprises à ses émissions "en direct" sur France-Inter à 14 h dans "Portraits sensibles" en semaine, alors que nous venions d’ouvrir "La Maison du Yémen" en 2000. J’avais parlé de désert, du Yémen, de Théodore Monod, de mes actions philanthropiques folles et insensées, et raconté des anecdotes (essuyage dans le désert avec ce que l’on trouve... des cailloux), je lui avais apporté des trésors (encens, myrrhe), de provocation (excréments de dromadaire, ossements, en expliquant l’intérêt que l’on peut leur porter). Je l’avais amusé, et je suis triste ce jour. Délicate, posée, passionnée, elle était une journaliste hors paire, passionnée aussi de sciences, de voyages, d’avion, d’aérien, de choses sérieuses et légères. Elle m’avait invité chez elle, avec ses chats, non loin de Paris, dans une étonnante et fort sympathique "invitation Papier" (que j’ai gardé). Mes pensées vont vers elle (et sa voix), ses proches et ses auditeurs nombreux. José-Marie BEL

"Dans deux minutes, l’antenne. Moment délicat où l’invité se décompose. Ses mains tremblent. Le faire rire. Où ai-je mis ma fiche ? Le distraire. Lui dire deux mots pour qu’il sente que j’ai compris ce qu’il vient défendre. Tenter une question comme on trempe un orteil dans la mer. Faire une gaffe, renverser mon verre, bafouiller, qu’il sache que c’est permis. Essais de voix. je mets mon casque. Mon casque c’est ma maison, mon cocon. J’écoute fort, à l’intérieur du son. J’entends les fêlures de sa voix, son souffle. Tout s’entend, la voix mouillée, la voix qui tremble, celle qui sourit, qui réclame. Les plaintes les plus lointaines sont inscrites dans la voix et les rires de l’enfance. Toutes ces voix qui s’envolent, invisibles et réelles. Est-ce bien raisonnable de déranger un satellite pour nos élucubrations ? Surtout ne jamais se poser cette question avant une émission." Extrait du livre de Kriss "La sagesse d’une femme de radio" (L’oeil neuf/Inter 2005). >> A (re)découvrir C’est en 1969, à vingt ans à peine, que Kriss, de son vrai nom Corinne Gorse (fille du ministre Georges Gorse), commence sa carrière de femme de radio à France Inter. Elle rencontre Pierre Codou et Jean Garetto, alors producteurs de L’Oreille en coin, qui lui proposent de réaliser des interviews et d’animer les dimanches après midi. En 1971, toujours sous l’impulsion de Jean Garetto et de Pierre Codou, Kriss participe à la réflexion sur l’esprit "FIP 514" de France Inter Paris et fut donc l’une des premières "fipettes" (c’est ainsi que l’on appelait les animatrices de FIP). Cette radio, d’un type nouveau pour l’époque, proposait un programme essentiellement composé de musique, d’informations et de flashs sur l’état de la circulation dans Paris. Ces flashs avaient un ton et un humour qui furent la marque de Kriss. Pendant la saison 1980-1981 elle anima À coeur et à Kriss, émission quotidienne à 15 heures. Kriss anime ensuite plusieurs émissions sur France Inter dont Roue libre (1996-1999), Portraits sensibles (2000-2004), qui lui confèrent une notoriété dans l’art de l’interview humaniste et insolite. Depuis 2005 elle animait Kriss Crumble le dimanche matin de 12h05 à 13h, toujours sur France Inter.

Garder le lien Kriss avait tenu a garder le contact avec les auditeurs via le site de son émission. Régulièrement elle y postait de ses nouvelles. Voici son dernier message, datant de septembre dernier. Extrait France-Inter "On ne va pas faire un état général de ma santé chaque semaine, mais bon, ça monte, ça descend, ce n’est encore pas gagné, mais pas perdu non plus.

Je suis soignée, on essaie de nouveaux protocoles en espérant trouver le bon, et je pense être entre de bonnes mains : oncologie à l’hopital Pompidou avec le Docteur Scotté dans le service du Pr Andrieu, et à la clinique de la porte Saint Cloud avec le Docteur Coscas.

Fasciathérapie avec Danis Bois, chronobiologie de pointe avec le docteur Bendayan, et suivi du terrain avec le Docteur Lapraz…

Des médecins ouverts, et curieux des recherches des uns et des autres.

Pour l’instant, ça fait plutôt mal, alors je ne peux pas reprendre l’antenne mais je suis heureuse de savoir que vous êtes restés présents et même très nombreux !!!

Je suis aussi heureuse de savoir que Nougaro a passé les dimanches midi avec nous tout l’été : l’émission de Didier Varrod était magnifique… Hugo de Simone Depoux nous a encore emmenés à la rencontre de personnages extraordinaires que l’on croyait connaître et que l’on redécouvrait. Marie Pierre a fait parler d’amour une quantité de gens passionnants, amoureux et thérapeutes : de quoi essayer de ne pas recommencer les mêmes bêtises…. mais euh…. ?

Elisabeth Lerminier nous rejoint pour la rentrée, elle est déjà en pleine recherche, comme Christine Kern revenue avec toute l’équipe du Crumble.

On fera sans doute comme l’an dernier, une alternance pleine de chaleur…

Merci à vous, merci à la direction de ne pas me laisser tomber dans cette période un brin "hard"… Et aussi merci à la vie qui, par certains chocs, vous incite à porter un œil neuf sur ce qui l’enrichit.

Je ne vous dirai pas que je n’ai jamais peur, ce serait mentir, mais vous dire que je ne puise rien de positif dans cette expérience serait mentir aussi.

Et puis un mot important pour Christian, mon homme, qui toujours avec sourire et amour, sait être là sans en remettre... alors que c’est certainement encore plus difficile pour lui que pour moi.

Kriss "

Espace BEL' de Saba - 30 rue Pradier - 75019 Paris - Tél / Fax : 01 43 57 93 92 - Contact