Accueil [fr] | [fr] | [fr]

KEBRA NEGAST (Kebra Nagast) en attendant l’exposition en octobre 2016

samedi 1er août 2015

En attendant l’exposition de rentrée : "le VOYAGE de la Reine de Saba - Makeda/Bilkis - à Jérusalem, dans nos locaux... prévu pour octobre 2016 :
LE MYSTÈRE DE L’ARCHE D’ALLIANCE, film documentaire inédit diffusé la première fois le vendredi 31 juillet à 20h40 sur France 5.

A cette occasion, et circonstance "extraordinaire", nous avons le plaisir de vous annoncer la nouvelle édition du livre, fort attendu car épuisé depuis 3 ans, le célèbre KEBRA NEGAST (ou KEBRA NAGAST) sorti l’an passé en fin 2015. Vous pouvez le commander (une série numérotée à 100 exemplaires + tirage exclusif d’un parchemin relatant le voyage de Makeda à Jérusalem à la rencontre du roi Salomon, 25 € ; ou tirage normal, 19,90 €).
Pour toute information et réservation : une seule adresse : reinedesaba2@orange.fr , ou sur ce site - voir contact en bas de page, merci et bonne suite d’été).

Texte de présentation du film :
Qu’est devenu ce coffre de bois recouvert d’or, objet sacré pour les trois religions monothéistes ?

La disparition de l’Arche d’alliance, renfermant les Tables de la Loi, constitue l’un des mystères les plus passionnants que relate la Bible. Dans ce documentaire, Jo Locke, le réalisateur, a convoqué de nombreux spécialistes afin de nous éclairer sur cette énigme.

La Bible recèle de nombreux mystères : Sodome et Gomorrhe, l’Exode, le saint suaire… Mais il en est un qui questionne aussi bien les théologiens que les archéologues ou les cinéastes et déchaîne les passions comme aucun autre : l’Arche d’alliance. Ce documentaire enquête sur ce coffre qui, d’après le Livre saint, contiendrait les Tables de la Loi. Autrement dit, des plaques en pierre sur lesquelles ont été gravés les dix commandements transmis par Dieu à Moïse sur le mont Sinaï. Elles sont le témoignage concret de l’alliance entre Dieu et son peuple lors de leur fuite d’Egypte. L’objet, assez précisément décrit dans l’Ancien Testament, a exercé et exerce toujours une grande fascination sur les hommes. Les spécialistes rencontrés dans ce film en témoignent par leur travail. Sur les traces des preuves de son existence, ils s’opposent sur les conditions de la création de l’Arche par des artisans nomades, sur la possibilité de sa destruction lors du siège de Jérusalem par les Babyloniens (586 av. J.-C.) ou – si elle a bien été préservée – sur le lieu de sa conservation.

Soit à Jérusalem, sous le temple de Salomon, soit à Aksoum, en Ethiopie, dans l’église Sainte-Marie-de-Sion.
Elle serait recouverte de 60 kg d’or et faite de bois d’acacia. Elle aurait apporté protection au peuple juif lors de son errance de quarante ans dans le désert. Quiconque la possède détiendrait les pouvoirs surnaturels qu’on lui prête, comme celui d’avoir fait s’écrouler les murs de Jéricho. Des miracles qui ont grossi au fil des siècles sous la loupe de l’histoire et suscité les convoitises des esprits les plus vils. On dit, notamment, que Hitler avait lancé une mission pour retrouver l’Arche, persuadé qu’elle lui apporterait la victoire absolue. Une anecdote qui a inspiré à George Lucas le scénario du célèbre film, réalisé par Steven Spielberg, Les Aventuriers de l’Arche perdue. Il est certain qu’elle passionnera encore longtemps de nouveaux scientifiques et artistes.

Diane Ermel
DOCUMENTAIRE
DURÉE 47’
RÉALISATION JO LOCKE

Information et émission sur ces sujets :

https://www.youtube.com/watch ?v=asTWZ97GNhE


Espace BEL' de Saba - 30 rue Pradier - 75019 Paris - Tél / Fax : 01 43 57 93 92 - Contact